ALET les BAINS ANTUGNAC ARQUES BUGARACH CAMPS / L'AGLY CASSAIGNES
CONILHAC COUIZA COUSTAUSSA CUBIERES / CINOBLE FOURTOU LUC sur AUDE
MISSEGRE MONTAZELS PEYROLLES

RENNES les BAINS
RENNES le CHATEAU ROQUETAILLADE
LA SERPENT SERRES SOUGRAIGNE TERROLES VALMIGERE VERAZA
NEWS LIENS METEO TCHAT FORUM LOGIS

  Le site de Rennes le Chateau, le rendez vous des chercheurs

 



Le journal du pays de couiza

  Article du lundi 22 avril 2002

Cubières sur Cinoble : les élus démissionnent

Ce n'est pas une rumeur !

Les élus de Cubières sur Cinoble ont bien démissionné, ce dimanche 21 avril 2002.
Ras le bol les « rave-party », celle de samedi 20 a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase !
Cela fait maintenant plusieurs années que se déroulent de façon répétitive dans cette petite commune de 64 âmes ce genre de « fêtes ». Dégradations, tapages, non respect de la législation ….
L'été dernier, la nouvelle municipalité élue lors du scrutin de mars 2001 avait exprimer au Préfet de l'Aude son intention de démissionner si la commune n'obtenait pas plus de soutien.
Une nouvelle équipe pleine de bonne volonté, de projets … de nouveaux habitants près à s'investir également … tout est remis en cause pour un seul individu, le développement de Cubières tant attendu se voit sclérosé.
Il est temps de se mobiliser pour apporter un vrai soutien à Cubières sur Cinoble.
Christine Trébaol.

~~~~~~~~

Article du jeudi 28 février 2002

Sous la présidence de Sylvie Clervoix, vice présidente de la communauté de communes du pays de couiza que musique et patrimoine se sont réunis à la communauté des communes

Musique et patrimoine : le programme en préparation.

La réunion de coordination des organisateurs de l'animation musique et patrimoine s'est tenue tout dernièrement dans les locaux de la communauté des communes à Couiza.
Le prix a tout d'abord été harmonisé pour l'ensemble des entrées payantes, a savoir 4 Euros pour les adultes et 2 Euros pour les 7-12 ans. Pour 3 concerts, le prix est fixé à 10 Euros pour les adultes et 5 Euros pour les enfants. (Cette année, une régie de la communauté des communes va être d'ailleurs créée.)
Les réservations s'effectueront dans les locaux route des Pyrénées ou au point d'accueil tourisme (P.A.T) près de la poste à Couiza ou par téléphone au 04 68 74 02 51.
En ce qui concerne le programme qui est d'ailleurs l'essence même de cette animation des plus attractive, il est très diversifié. L'ensemble des villages participants à ces animations s'est accru car c'est désormais bien entendu Serres et Roquetaillade et Alet les Bains mais aussi Couiza, Rennes les Bains, Rennes le Château, Luc sur Aude et Arques qui se mobiliseront pour cette animation au coeur de l'été (du 12 au 22 Juillet)
Pour Couiza, c'est le château qui servira de cadre au Quatuors pour flûte et cordes. A Arques, c'est le donjon qui accueillera Quatuors à Cent pour les jours de fêtes. A Serres, c'est au théâtre de plein air que les quinquettes pour flûtes, hautbois et cordes. A Alet les Bains, c'est la cathédrale qui sera le cadre variation et divertissement. Pour Roquetaillade à l'église, un récital violon et guitare et pour Rennes le château, un concert au temps de Paganini avec trios et sonates romantiques pour flûte, violon et guitare. Enfin pour Luc sur Aude, c'est à Castillou que l'ensemble pour clarinette d'un groupe ariégeois se produira.
Un programme riche en diversité et en lieux de récital pour une animation demandée par les touristes mais aussi par les habitants du Canton.

~~~~~~~~

Article du samedi 16 février 2002

Il a neigé sur le Pic de Bugarach ainsi que sur les hameaux du Linas et des Capitaines, et de Valmigère.
Souhaitez vous que nous fassions chaque semaine un petit reportage sur un village ?
Faites nous le savoir !
Contact

Retour haut de page

~~~~~~~~

Article de l'indépendant du dimanche 3 février 2002

Le Rotary de la Haute-Vallée fête son trentième anniversaire

A l'occasion de cette fête d'anniversaire, la présidente a annoncé l'intention du Rotary d'installer une table d'orientation au sommet de Bugarach.
Le Rotary-club de la Haute Vallée de l'Aude vient de fêter ses trente ans d'existence. Pour la circonstance, un repas d'anniversaire avait été organisé au restaurant des deux musées à Espéraza chez Jean-Luc Robin, restaurateur et rotarien qui avait mis les petits plats dans les grands.
La salle, décorée pour l'occasion avait un air de fête et les soixante et dix convives étaient venus, pour certains, d'assez loin.
On notait la présence des présidents des Rotary-club de Pamiers, de Lézignan et de Limoux ainsi que celle de la présidente du Lion's club La Sémillante de Limoux, ce dernier club appartenant au groupe de l'inter-club services mis en place voici deux ans en Haute Vallée pour l'opération "dépassons le handicap".
Un tableau des actions. En présence du gouverneur du district 1700 et de plusieurs élus locaux, la présidente du R-C de la Haute Vallée, maître Françoise Gaillardo souhaitait la bienvenue aux invités et brossait un vaste tableau des buts et actions du Rotary International dans le monde.
Ensuite, le doyen fondateur du club, notre concitoyen Gilbert toustou, présenta une évocation des trente années d'existence de cette association avec ses hauts et ses bas, ses moments forts et ses difficultés, démontrant par sa présence, le nombre et la variété des actions entreprises durant cette longue période, la pérennité de l'action du club, en tous points conforme aux objectifs du Rotary International. La présidente tenait également à préciser la nature de l'action particulière d'intérêt local que prépare le club cette année. Il s'agira en effet de poser une table d'orientation au sommet du Pech du Bugarach.
Cette opération qui recueille le plein accord du maire de cette dynamique localité et le soutien du conseiller général, sera menée dans les mois qui viennent et, ainsi, les randonneurs qui passent chaque année plus nombreux par le point culminant des Corbières pourront désormais s'orienter et nommer les points remarquables du splendide paysage qui les entoure.
La soirée d'anniversaire, au-delà du plaisir de marquer une date importante avait entre autres buts de commencer à réunir des fonds pour cette opération et sur ce plan comme sur celui de la convivialité, elle peut être considérée comme une réussite.

~~~~~~~~

Article de l'indépendant du jeudi 31 janvier 2002

C'est à l'initiative de Sylvie Clervoix, vice présidente de la communauté de communes du pays de couiza que s'est réunie la commission du tourisme.

Une formation destinée aux membres de la commission tourisme de la communauté des communes a mené les participants à visiter certains sites privilégiés du canton.
Cette première journée de formation était conduite par David Maso. Sa connaissance sur la région, son histoire, ses légendes en fait un professionnel tout à fait exceptionnel.
Le brouillard et la fraîcheur matinale n'a pas empêché notre petit groupe de se rejoindre dès 9 h à Rennes le Château pour la visite guidée du village par le maire M. s. Bien sur, le domaine de l'abbé Saunière faisait partie de l'excursion.
A Couiza, c'est en compagnie de M. Brilleaud que la visite se poursuivait: le château, l'église St-Jean-Baptiste et la place Denis.
Nous avons surpris ce petit groupe dans l'enceinte de l'édifice couizanais. Historiquement, bien des nuances ont pu être confortées ou mises à bas. L'après-midi, après un pique-nique tiré du sac pris en commun, salle du stade, nos visiteurs se sont rendus à Coustaussa . Mais l'ascension s'est effectuée à pied par le chemin des capitelles. Cette petite randonnée a fait découvrir la botanique de la région. Le maire de Coustaussa, M. Sanchez présentait son village à ces curieux randonneurs. Les ruines du Château n'ont pu être visitées du fait de l'interdiction d'y pénétrer compte tenu du danger d'éboulement.
Cassaignes, son village et son église furent présentées par M. Rousseau, maire.
Le retour à Couiza en fin d'après-midi, s'est effectué après une journée de visite très chargée. S'il est vrai que la formule journée entière est difficile à concilier pour les participants.
La prochaine journée devrait se dérouler sur une demi-journée seulement.
Toutefois, comme l'avait développé David Maso, il est difficile pour les professionnels du tourisme de ne pas connaître non pas dans les détails, mais dans les grandes lignes, l'histoire de sa région.

Retour haut de page

~~~~~~~~

Article de l'indépendant du mercredi 23 janvier 2002

Les légionnaires du 4è RE coiffent leur premier képi blanc

"Au combat, agissez sans haine et respectez votre ennemi". Tel est le message qu'ont reçu les soldats du 4e Régiment Etranger, hier à Rennes-le-Château.

Hier, sur les terres de l'abbé Saunière, les légionnaires ont reçu le képi blanc, un trésor bien réel pour eux.Photo Patrice Garcia

"Qui sait ? Le soldat inconnu qui repose sous l'Arc de triomphe, à Paris, n'est peut-être pas cet "étranger" devenu Français par le sang versé et non par le sang donné à la naissance ? ".

C'est par cet éloge inattendu, et logique, que Jean-François Lhuillier, le maire de Rennes-le-Château, a rendu hommage aux légionnaires du 4è régiment d'instruction étranger (4è RE), basé à Castelnaudary, lors de la traditionnelle cérémonie du képi blanc.
Après leur premier mois de classe, les apprentis légionnaires obtiennent en effet leur képi blanc non sans avoir au préalable, et selon un règlement bien établi, effectué une marche nocturne de 50 km accomplie en pleine nature, avec des obstacles à franchir, des chemins pentus et sinueux à parcourir tout en gardant le sens de l'orientation et de la cohésion. Car la Légion est une grande famille où chaque homme est solidaire des autres. La cérémonie du képi blanc est leur première épreuve en tant que légionnaire.
Les valeurs du képi blanc. Le colonel Thiébault, commandant le 4è RE, et le capitaine
Legris, commandant la compagnie d'instruction, ont rappelé les valeurs de leur arme:
"Plus de 35 000 de nos anciens ont donné leur vie pour le drapeau français. Légionnaires! Respectez les valeurs que représente le képi blanc. Respectez le culte du souvenir, agissez avec rigueur, soyez dignes et en même temps modestes, soyez solidaires car vous formez désormais une famille. "
Le capitaine Legris a félicité ses hommes pour leur "premier mois d'instruction". Puis il leur précisa que "le képi blanc vous donne plus de devoirs que de droits. Il est un aboutissement mais pas une fin. Au combat, agissez sans haine et respectez votre ennemi. Bienvenue dans votre nouvelle famille et soyez solidaires quelles que soient les religions et les races qui vous différencient".
Au moment du serment, les légionnaires répondirent en coeur : "Nous promettons de servir la patrie, la France, avec honneur et fidélité".
Puis l'officier leur ordonna de mettre le képi, ce qu'ils firent comme un seul homme, à travers cette gestuelle propre à l'esthétique militaire, qui est à la fois rigide et solennelle, ce képi leur donnant la nationalité française. Les nouveaux légionnaires reçurent ensuite l'insigne de la compagnie et du régiment.
Médaille. "Soldats, vous avez appris à souffrir. Mais sans effort et sans souffrance, il n'y a pas d'hommes", conclut Jean-François Lhuillier, avant de laisser la parole au commandant du 4è RE. Celui-ci offrit la médaille du régiment au maire de Rennes-le-Château. Jean-Pierre Brilleaud, le maire de Couiza, et le colonel Tramond, commandant le 3è Régiment de Parachutistes Infanterie de Marine (RPIMa), basé à Carcassonne, étaient également présents.

Retour haut de page

Journal Mai Juin Juillet 2002

Retour à l'accueil