Léva notre fille Le Forum du Pays de Couiza


Ce forum est à l'usage de tous ceux qui ont a faire des remarques sur la vie des 24 communes du Pays de Couiza. Chacun peut exprimer librement ses idées aussi bien sur la politique, que la gestion, de l'histoire de chacune des 24 communes. Ceci dans le respect des règles de la netiquette
Ce forum a aussi pour but de favoriser l'échange entre tous les habitants et les amoureux de notre pays. La différence de nos idées et les remarques doivent rester courtoises.
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Pays de Couiza

Bugarach

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum du Pays de Couiza Index du Forum -> Pays de Couiza - Entrée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 22 Avr 2008, 07:30    Sujet du message: Bugarach Répondre en citant

Article du journal l'indépendant de dimanche 20 avril 2008

Le maire de Bugarach dénonce une arnaque

Depuis juin 2007, des habitants de Bugarach et des alentours se font arnaquer.

Ils entrent dans le cercle dit d'"abondance: un système de vente pyramidale.
C'est bel et bien une arnaque que dénonce le maire de Bugarach, Jean-Pierre Delors. Depuis juin dernier, des organismes frauduleux se sont implantés au sein même du village. "Ils sont au nombre de trois, voire quatre" dénonce une habitante."Cela m'inquiète", déclare le maire. Il ajoute: "Des pauvres gens se font avoir. On leur fait miroiter des jours meilleurs".
Une victime témoigne. Une jeune femme, sollicitée par des amis, témoigne. "Je me suis vu proposer par des amis appartenant à l'un de ces groupes de participer à un cercle d'abondance. Ils m'ont expliqué la manoeuvre en détail mais ne m'ont rien imposé". Selon la jeunne femme, les personnes qui veulent entrer dans le cercle doivent donner une certaine somme dite " de départ" - jusqu'à 10 000 euros, ils demandent de plus petites sommes, maintenant, pour augmenter le nombre de participants; le tout en liquide - chaque adhérent doit parrainer deux autres personnes qui entrent dans le cercle à leur tour - c'est à ce moment -là qu'ils sollicitent amis ou proches - la somme "de départ" sera, selon les organisateurs multipliée par deux, sinon plus. Au téléphone, des codes secrets sont utilisés pour demander l'argent. Les réunions de groupe se font chez un particulier, déjà dans la magouille. De 25 jusqu'à 50 personnes s'y réunissent. Beaucoup de parents d'élèves ou de personnes fragilisées par la vie, qui n'ont pas une situation sociale très florissante, se laissent embobiner. Ils ont confiance.
Il faut dire que le discours est bien rodé. Des individus, qui se présentent comme des êtres de la lumière, bienfaiteurs de l'humanité, parlent d'amour et de partage: d'un monde utopique où chacun réalise le rêve du frère d'à côté.
Où, qui, pourquoi? Ce système de vente pyramidale existe aussi bien à l'étranger qu'à Paris, dans les grandes villes de provinces ou dans les villages retirés, comme Bugarach. C'est le filon parfait. les personnes, lucides, qui ont vent de ces pratiques, en profitent pour les développer eux mêmes. Ils deviennent rabatteurs, puis organisateurs. C'est comme ça que les cercles d'abondance progressent. Des gens de partout témoignent sur internet de l'escroquerie, ils cherchent à mettre en garde les personnes susceptibles de tomber dans le panneau. "Quand je leur dis qu'ils se font berner, ils me répondent que je ne suis pas dans la lumière" déclare une habitante de Bugarach. "Alors je leur demande si l'on a vraiment besoin d'être dans l'argent pour être dans l'amour. A ce moment là, ils réflechissent. Pour moi, c'est une arnaque complète, l'argent, ça ne fait pas de petits. De nombreuses personnes ne retrouvereont même pas leur mise de départ..." , ajoute -t-elle ,indignée. Jusqu'au jour où les organisateurs se volatiliseront. C'est alors, et seulement losqu'ils n'ont plus les moyens de réclamer leur argent, que la fraude est démasquée, et surtout, comprise par les adhérents. Les alentours du village sont aussi touchés par le phénomène. Une femme de Quillan avous même avoir entendu ce genre de discours. On lui aurait proposé d'entrer dans la combine.
Un système frauduleux. La vente pyramidale, procédé dit de la "boule de neige" ou de la "chaîne d'argent" est prohibée en France depuis 1953. Selon la législation française "il est interdit de proposer à une personne de collecter des adhésions ou de s'inscrire sur une liste en lui faisant espérer des gains financiers résultant d'une progression géométrique du nombre de personnes recrutées ou inscrites" ' art. L. 122-6 et art. L 122-7 du code de la consommation). "Cette interdiction est assortie de peines d'amende ou de prison". Devant un problème aussi délicat et inquitant, pour les personnes engagées dans le système comme pour les autres, le maire a prévenu les renseignements généraux en donnant des noms. "On ne peut plus continuer ) jouer... Il faut que ces pratiques cessent!" déclare-t-il.

Affaire a suivre... et de près.
Caroline


L’actualité cantonale ne touche pas que le village de Bugarach , il faut savoir que ces mêmes méthodes dites pyramidales existent ailleurs et sont utilisées par le groupe néo-évangéliste depuis plus de dix ans .
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 05 Nov 2009, 15:47    Sujet du message: Répondre en citant

Idea Arrow Arrow Un samouraï à Bugarach


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
napoleon



Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 69
Localisation: Bugarach

MessagePosté le: 02 Déc 2010, 08:19    Sujet du message: Répondre en citant

Voici un article de presse sur Bugarach-



_________________
Nous des gaulois à Bugarach?? faut pas déconner !!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
napoleon



Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 69
Localisation: Bugarach

MessagePosté le: 12 Déc 2010, 08:47    Sujet du message: Répondre en citant

Discorde entre le maire et des mystiques
Source: Le Midi Libre | Édition du vendredi 10 décembre 2010


Dans un article de Midi Libre paru le 7 décembre, Jean-Pierre Delord, maire de Bugarach, avait marqué son inquiétude devant la recrudescence de communautés plus ou moins ésotériques aux abords de son village, pris d'assaut par des mystiques qui le considèrent comme l'un des endroits dans le monde qui sera épargné par l'apocalypse de 2012. Prenant pour exemple la Bannière de la Paix, dont il s'interrogeait sur la nature des activités.

Fureur du représentant de cette communauté ésotérique, Thierry Bécourt, en lisant les propos du maire. Joint au téléphone par Midi Libre, il réclamait alors des excuses de l'élu : « C'est gravissime ! Nous sommes une association culturelle, reconnue par l'Unesco » (organisme d'une tolérance notoire envers les « religions minoritaires »).

« Nous ne sommes pas en mauvais termes avec Jean-Pierre Delord, mais nous risquons de le devenir. Il tente de discréditer notre action. » Avant de le menacer implicitement d'une action en justice : « Ca va remonter jusqu'aux instances internationales, et ça risque de frapper très fort ! »

Ancien « psychologue spirituel » dans le Nord-Pas-de-Calais, Thierry Bécourt a quitté sa terre de coeur et s'est installé à Quillan, à une dizaine de kilomètres de Bugarach, durant l'été 2009. Mais, jure-t-il, son « association culturelle » n'a strictement rien à voir avec les communautés plus ou moins fantaisistes des environs, attirées par les légendes entourant le mont Bugarach.

Pourtant, la Bannière de la Paix se réclame des théories d'un mystique des années 1930, Nicolas Roerich, dont les adeptes, de par le monde, se montrent particulièrement intéressés par ce fameux mont « Bogogorch », décrit dans l'une de ses oeuvres.

Une association « culturelle » ? « La Culture est vénération de la Lumière. La Culture est amour de l’humanité. La Culture est parfum, l’unité de la vie et de la beauté. (...) La Culture est l’armure de la Lumière. » A la lecture du site internet de la Bannière de la Paix, l'expression prend tout son sens.


« Avec toutes les casseroles qu'il traîne derrière lui... »


Aux dernières nouvelles, Jean-Pierre Delord ne compte pas s'excuser auprès du leader de la Bannière de la Paix. « Thierry Bécourt ? Avec toutes les casseroles qu'il traîne derrière lui... »

En effet, le personnage, anonyme dans la région, est plus connu dans le nord de la France. Plus particulièrement des acteurs de la lutte anti-sectes, dont il est l'un des plus farouches adversaires depuis le milieu des années 1990.

Dès 1995, son institut de Psychanimie est épinglé par une enquête parlementaire comme mouvement « à caractère sectaire ». Le début d'une longue opposition, qui ne fait que s'amplifier avec la création d'une mission interministérielle en 1998, la Mils (aujourd'hui Miviludes).

A la tête de l'Omnium des libertés Nord et de la Coordination des associations et particuliers pour la liberté de conscience (CAPLC), Thierry Bécourt défend depuis douze ans « la liberté de religion ». Toutes les religions...

En 2000, puis en 2002, rapporte Mediapart, il participe à des colloques liés à l'Eglise de Scientologie, organisme dont il relaie d'ailleurs les communiqués sur le site de la CAPLC. Il ne rechigne pas davantage à la compagnie des Raëliens (pages 15-16).

En 2005, il tente de faire dissoudre les Associations de défense des familles et des individus face aux dérives sectaires (ADFI), déclinaisons départementales de l'action préventive de la Miviludes. La procédure échoue.

En 2008, co-fondateur du parti politique « La France en action » (1) lors des élections législatives, il attaque en diffamation le président de la Miviludes, qui évoquait « des liens avec la Scientologie, le Mouvement raëlien, Moon ou l'Ordre du temple solaire ». Lui et ses colistiers perdent le procès, condamnés pour procédure abusive : les magistrats, rapporte l'AFP le 24 septembre 2008, ont estimé que « les débats ont montré que les parties poursuivantes reconnaissaient certains liens ou rapports avec des organisations à caractère sectaire. »

La lutte de Thierry Bécourt contre la « chasse aux sorcières » et « l'Inquisition » anti-sectes est jalonnée de plusieurs autres plaintes pour diffamation envers des associations, au fil des années. En menaçant de telle façon le maire de Bugarach, il ne fait qu'importer dans la région une habitude prise il y a déjà quinze ans dans le Nord-Pas-de-Calais. Hier, Thierry Bécourt ciblait l'Etat. Aujourd'hui, un village de 176 âmes.


Nicolas GAUDUIN
(1)Un trio également épinglé par Mediapart dans cet article.

Jean Pierre Delord on est tous avec toi tiens le coup
_________________
Nous des gaulois à Bugarach?? faut pas déconner !!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 10 Juin 2011, 08:35    Sujet du message: Répondre en citant



L'Aude, terre d'élection ésotérique, reste fertile pour les dérives sectaires


Les dérives sectaires relevées autour de la théorie de "la fin du monde" du 21 décembre 2012 qui devrait épargner le secteur de Bugarach, inquiètent les services de l'État. Hier après-midi, Georges Fenech, président de la Miviludes, a animé avec ses collaborateurs une conférence à leur attention en préfecture sur ce thème, en présence des forces de l'ordre, mais aussi d'associations spécialisées dans la lutte contre les sectes.

Pas moins d'une dizaine de mouvements, installés notamment à Bugarach, font, à ce jour, l'objet d'une surveillance particulière, a-t-on appris à l'issue de ce groupe de travail. "Une vingtaine de personnalités connues pour leur combat pro-sectaire et qui ont élu domicile dans le département font l'objet d'un suivi", prévient Hervé Machi, secrétaire général de la Miviludes. Aucun nom de ces prétendus gourous ou sectes n'a toutefois été dévoilé à la presse. L'heure n'est qu'"à la surveillance et à la prévention", ont précisé les intervenants.

Les maires informés
Les acquisitions immobilières font l'objet d'une attention particulièrement sur le secteur concerné. "Nous sommes également vigilants sur l'origine des capitaux pour ces acquisitions", a insisté Anne-Marie Charvet, préfet de l'Aude. Les représentants de la Miviludes notent, toutefois, qu'à ce jour aucune tentative d'achat de grandes propriétés par ces mouvements sectaires n'a abouti. Les maires des secteurs concernés, "démunis" face à ce phénomène, seront "prochainement", informés, a précisé la représentante de l'État.
La lutte s'annonce toutefois compliquée. "Nous nous trouvons parfois en marge du pénal", a relevé Antoine Leroy, le procureur de Carcassonne, qui a avoué, qu'à ce jour, aucune plainte au pénal n'avait été déposée. A l'issue de cette réunion, Georges Fenech s'est rendu sur le site de Bugarach, par hélicoptère, pour découvrir le fameux pic si médiatisé. Aujourd'hui, la délégation animera la même réunion dans les Pyrénées-Orientales, département de prédilection comme l'Aude pour les mouvements sectaires.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 18 Nov 2011, 15:07    Sujet du message: Répondre en citant

Arrow Ecouter cet article en mp3

Alors que Dali voyait le centre du monde en gare de Perpignan, pas très loin de là, à Bugarach, dans l’Aude, les visiteurs de « la fin d’un monde » ont pris leur quartier d’hiver, au grand dam du maire de la commune.

Celui-ci s’inquiète que 10 000 personnes ou plus, n’y débarquent bientôt, posant ainsi des problèmes sanitaires évidents et craignant étrangement des dérives sectaires dans son petit village de 194 âmes.

Au-delà de l’image qui peut paraitre folklorique de personnages tout de blanc vêtus, qualifiés sarcastiquement d’illuminés, arpentant les pentes de la montagne de Bugarach, ou plongés dans une saine méditation, et au moment ou le dernier crane de cristal viendrait d’être découvert, essayons de démêler le vrai du faux afin de comprendre peut-être ce qui se trame à Bugarach.

La légende du lieu s’est construit petit à petit, Victor Hugo s’y étant rendu ainsi que François Mitterrand, puis a pris les couleurs de « rencontre du 3ème type », lorsqu’un habitant du village, décédé depuis, a raconté y avoir vu des extraterrestres et entendu le bruit de leurs vaisseaux sous la montagne.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, d’aucuns font de juteuses affaires : des stages de « formation initiatique » (230 € pour 3 jours) y sont proposés alors que Sigrid Benard, gérante de la « maison de la nature » voit sa clientèle habituelle de randonneurs, détrônée par celle des « ésotériques ».

[youtube]fLEwHVcF3ow[/youtube]

Quand au prix des habitations, il est en nette augmentation, et les agents immobiliers se frottent les mains.

Un exilé finlandais y a fait l’acquisition d’une propriété, à un prix défiant toute concurrence, et y élève paisiblement un petit troupeau de vache.

Genny Rivière, spécialiste Qi Gong, est convaincue que « Bugarach est un site d’échange énergétique, un haut lieu vibratoire connu des Templiers, et même des Cathares ».

En 2008, elle en a écrit un livre : « l’appel du Bugarach, le vortex de la Terre » qu’elle dédicace volontiers dans l’un de ses 5 gites, à l’enseigne du « Rayon Vert ».

Sans vraiment être convaincue de l’apocalypse annoncée pour le 21 décembre 2012, elle rappelle tout de même qu’à Villerouge-Thermenes, tout près de Bugarach, le cathare prêcheur Guillaume Bélibaste, y fut brulé vif en 1321 pour avoir prédit « dans 700 ans, le rameau reverdira ». (soit 2021)
Les Cathares, ces purs que l’église catholique a pourchassé jusqu’aux fin fond des Pyrénées, se trouvent en effet mêlés à la légende de Bugarach, d’autant que c’est dans le même secteur que le célèbre curé de Rennes-le-Château, Bérenger Saunière est peut-être devenu très riche suite à la découverte d’un trésor, celui des Templiers ?

Le pic de Bugarach, culminant à 1231 mètres, appelé aussi « la montagne aux fées » ou « montagne sacrée » serait donc réputé pour être l’un des vortex majeurs de la planète, et traduit de l’arabe son nom pourrait se traduire par « Père des pierres ».

Ce lieu aurait la particularité d’être préservé au cas où notre Monde, selon les Mayas, finirait bientôt son cycle de 24600 ans.

[youtube]WR6IAtNDrWo[/youtube]

Est-ce une coïncidence si le grand Jules Verne évoque dans un de ses romans, (Clovis Dardentor) l’existence d’un « capitaine Bugarach » ce qui a fait s’interroger en 1981, Michel Lamy, dans une communication à l’Assemblée de la « Société Jules Verne » : « pourquoi diable Jules Verne était-il allé chercher un nom pareil (…) qui ne pouvait manquer de me faire penser au Pic de Bugarach, près de Rennes-le Château ? ».

Dans son roman, il y a en effet beaucoup de points qui nous ramènent à la région de Bugarach : Il utilise le nom de Bugarach, décrivant « une porte inter-dimensionnelle au pied du fameux « rocher de l’aigle », ce même Verne qui écrira aussi « Voyage au centre de la Terre ».

Lionel Dupuy, spécialiste « Es-Verne » propose une analyse originale du « Voyage au centre de la Terre », qui serait aussi d’après lui un voyage dans le temps.

Mais revenons à Bugarach

Un certain Mr Buthion témoigne, répondant au célèbre écrivain de fiction, et ufologue, Jimmy Guieu, y avoir observé en plein jour, dans un ciel parfaitement bleu, un nuage lenticulaire, se formant petit à petit, duquel se serait dégagé un nuage beaucoup plus petit.

Puis pendant 45 minutes, une navette s’était organisée d’un nuage à l’autre, ces nuages finissant par disparaitre aussi vite qu’ils s’étaient formés.

D’autres y ont pris cette photo qui n’est peut-être pas un trucage, et cette vidéo :

[youtube]-8pzFkJuVOg[/youtube]

D’après d’autres témoins, on verrait tant d’ovnis dans le secteur qu’ils sont proposés en carte postale au bureau de tabac local, au point que les habitants du village appelleraient leur montagne « le garage à OVNI »

[dmotion]x5bmqn_ovnis-sur-le-pech-de-bugarach_webcam?ralg=meta2-only[/dmotion]

Un autre témoin constate que tous ses appareils électroniques s’y dérèglent (vidéo ci-dessus) affirmant y avoir grillé 2 portables, confirmant le silence pesant qu’il a constaté en passant une nuit entière au pied du Pech de Bugarach.

Quant à Gyslain Sanchez, il a aussi constaté l’absence de tout bruit dans le site, pas de bruits d’insectes, pas de chants d’oiseaux, un silence inexplicable y règne, et il soupçonne sous le Mont Bugarach la présence d’un lac gigantesque.

Il raconte qu’écoutant une radio locale, alors qu’il s’approchait du site en voiture, la radio française qu’il écoutait est soudain devenue une radio japonaise.

Au-delà des rumeurs, et des approximations, il reste tout de même des interrogations :

Une investigation, celle de Camp sur Agly, mené par le CNRS dans les années 80 limite l’information de leur mission au terme laconique : « gisement du néolithique final dans le fenouillèdes » : la grotte de Chincholle à Champs sur l’Agly, au pied du mont de Bugarach.

Le CNRS cherchait-il à cacher quelque chose, comme le fait remarquer fort justement l’auteur de ce blog?

Et puis d’autres informations évoquent la présence d’une quinzaine de chercheurs, français, israéliens, américains, impliquant aussi la NASA, qui s’y seraient installés jusqu’en 2002, sous la protection de l’armée, creusant le sol comme un gruyère, un témoin relate avoir parcouru l’endroit plus tard, découvrant une vingtaine de puits, dont les déblais correspondraient au volume de 4 ou 5 immeubles de 6 étages, ayant 100 mètres de profondeur, et communiquant entre eux.

Après 10 ans de fouilles, les chercheurs seraient arrivés un jour affolés sur la place du village hurlant au téléphone « on a trouvé », laissant sur place tout leur matériel.

Un autre témoin croit que ces chercheurs s’intéressaient à « un sas dimensionnel » sorte de « Porte des Etoiles » qui aurait mis en communication plusieurs univers vibratoires, et donc plusieurs humanités différentes et qu’ils y auraient récupéré une pyramide de cristal, installée à ce croisement tellurique.

Au delà de ces suppositions ésotériques, Olivier Chaumelle et Rafik Zenine ont fait une émission diffusée au mois de juillet 2011 sur France Culture « Bugarach, le village qui attend l’apocalypse »

Un rocher de la montagne attire particulièrement l’attention des visiteurs, car en y collant soigneusement son oreille, on pourrait, d’après eux, y entendre des grondements, et en 2009, un voyage scolaire avait été envisagé pour permettre aux enfants d’entendre ces bruits.

Plus sérieusement, il y a quand même de nombreuses interrogations, car sous le vieux Pech de Thauze, vrai nom du Mont Bugarach, il y a un grand nombre de grottes, cavernes, et autres souterrains.

Un citoyen helvète, Daniel Bettex, après de multiples recherches s’était mis en quête d’une « relique des temps bibliques » qu’il aurait situé, grâce à des photographies et à la découverte de signes gravés dans le mur d’une vieille bâtisse du lieu, dans une cavité du Mont de Bugarach.

S’agirait-il de l’arche de l’alliance ?

En tout cas, il y a trouvé la mort, sans que l’on puisse en définir la raison exacte (crise cardiaque, subite déshydratation), provocant une nouvelle question : et si l’origine du mot Bu(r)garach était « Bourg de l’Arche » ?

D’après Pierre Sylvain c’est là, dans une caverne, que les Wisigoths y auraient caché le trésor de Jérusalem, avec son « Arche de l’Alliance ».

[youtube]WJoyS7LjyqU[/youtube]

Ce qui expliquerait ces pièces d’or trouvées en 2011 par 2 chanceux dans les profondeurs de la montagne de Bugarach (curseur à 2’15’’) :

[youtube]lNP-v6iwzqc[/youtube]


Pour Louis Fédié, l’historien du Languedoc, il est probable qu’elle y soit effectivement : le roi des Wisigoths, Alaric 1er l’avait pris lors du pillage de Rome et déposé à Carcassonne, puis en 490 av JC, Alaric 2, devant la menace des Francs aux portes de la ville, aurait cherché une cache pour ce fabuleux trésor, dans lequel il y avait entre autres, l’arche de l’alliance.

C’est la Cité de Redhae (aujourd’hui Rennes le Château) qui fut choisi pour le cacher.

Comme le dit l’historien, le Razès (ou se trouve le Pic de Bugarach) est un véritable gruyère, et il était judicieux de cacher la ménorah (le fameux chandelier à 7 branches) et le reste du trésor, dans les profondeurs de la montagne.

A chacun d’y croire, ou pas, car comme dit mon vieil ami africain : « Le grillon tient dans le creux de la main, mais on l’entend de loin ».

Merci à Corinne Py pour sa collaboration efficace.

Olivier cabanel le lundi 14 novembre 2011

Source : AgoraVox, le média citoyen.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 16 Déc 2011, 14:12    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/12/en-attendant-l-apocalypse_1617503_3232.html

C'est une peur vieille comme le monde que celle de sa fin. Et la prochaine apocalypse étant prévue pour le 21 décembre 2012, en vertu d'un calendrier maya devenu soudain plus crédible que celui de La Poste, on n'en finit plus de voir défiler à la télévision gourous habités, prédicateurs zélés et citoyens prévoyants.
Dimanche 11 décembre sur M6, c'est Bernard de La Villardière, avec son inimitable façon d'annoncer très sérieusement, mèche au vent et sourcil froncé, des sujets pas toujours situés du bon côté de la ceinture, qui l'a dit : "Nous n'avons plus qu'un an à vivre"... ou un milliard d'années, selon que l'on écoute les prophètes de malheur ou les astronomes de Meudon. Et qui croyez-vous qu'on entendît, surtout, dans ce numéro d'"Enquête exclusive", intitulé "2012: ils ont peur de l'apocalypse" ?
Il faut être honnête, une telle enquête n'est jamais dénuée de drôlerie, et celle-ci dépassait son quota de dingos. Jean-Michel et un copain à lui, "descendant d'Osiris", explorent les grottes de Bugarach, village de l'Aude censé rester debout le jour où tout s'écroulera, en quête à la fois d'"une chose de l'espace" et du "tombeau du Christ". Aymeric s'est installé là aussi, sous ce ciel où "les soucoupes volantes, c'est bateau" ; il se dit guérisseur, médium, "humain sympathique" (77 euros la séance). Au Guatemala, des touristes en chemise de nuit "se connectent avec la galaxie" au milieu de ruines mayas (500 dollars la connexion), et un Français expatrié qui s'est laissé pousser les cheveux, la barbe et l'imagination nous révèle que le prince Charles est un "hybride extraterrestre" (c'est gratuit).
Heureusement, certains gardent les pieds sur terre. Notamment ces "survivalistes", qui se préparent chaque jour au pire. Et en cette matière comme en d'autres, les Américains cultivent un certain professionnalisme là où les Français demeurent des amateurs. Regardez ce couple de Salt Lake City qui stocke jusque dans les tables de nuit des centaines de boîtes de conserve - sans compter le ketchup et la mayonnaise ; cette mère de famille qui donne des leçons de tir à ses voisines ; ces magasins où se vendent des lots de cheesecakes déshydratés pouvant couvrir une à sept années de dessert. Et maintenant, comparez avec Emmanuel et Sandrine, qui n'ont pas plus de deux mois de lentilles, de riz, d'eau minérale, et se contentent de fourbir deux arbalètes. Le dimanche, ils vont "apprendre à tuer des animaux" dans la ferme d'à côté. Pendant que monsieur, telle une poule qui aurait trouvé un couteau, n'en revient pas d'égorger un canard, madame filme...
Ah oui, on allait oublier la position de la science, qui tient en quelques minutes et peu de mots : une éruption solaire ne peut pas provoquer le chaos sur Terre, car ça n'est jamais arrivé. Quant au risque de voir dégénérer ces prophéties, il est traité entre deux portes avec le responsable de la lutte anti-sectes, qui a décompté 183 fins du monde annoncées depuis la fin de l'Empire romain. De toute façon, au cas où celle-ci ne serait pas la bonne, Bernard de La Villardière nous en prédit aux moins deux autres, en 2116 et 2220. Ouf !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gaston-11



Inscrit le: 08 Déc 2005
Messages: 21
Localisation: Luc & Aude

MessagePosté le: 16 Déc 2011, 19:25    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est grave dans cette histoire de survie à Bugarach , c’est que l’on déroute tout le monde vers ce lieu, alors que la bible dit dans ses textes d’aller au mon Cardou-
En voici la preuve que personne ne veut divulguer-
Il semble seul, qu’un nombre de privilégier très restreints gardent cet endroit pour eux.
Un groupe d’Israéliens vient d’acheter toute la partie haute du mon Cardou et l’accès vas en être interdit au public

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 26 Oct 2012, 10:03    Sujet du message: Répondre en citant



Moi, je vais le souder ce panneau et pour le voler il faudra qu'ils déterrent tout : support et socle en béton ! Mais ça fera trop de bruit et on arrivera à temps pour les arrêter !". Jean-Pierre Delord, le maire, est un peu excédé. Depuis que son village fait la une des médias planétaires, le panneau d'agglomération a été volé trois fois. Or un panneau de ce genre coûte à lui seul 225,32€ hors taxe ; le support 415,05€, et la pose 500 € (préparation du béton, creusement du trou, la main-d'oeuvre, aller-retour en camionnette). Si on fait l'addition, la somme est croquignolette. Et pour Bugarach, il faut la multiplier par trois ! "Ma commune est pauvre", lance le maire, "on a 300 000 € de budget annuel de fonctionnement pour à peine 200 habitants. Faites le calcul ! De toute façon, je vais faire payer un droit à l'image dès qu'on voudra filmer Bugarach !". Une employée de l'entreprise Signaux Girod, à Trèbes, qui fournit les panneaux d'agglomération, déclare sans illusion : "Si le panneau est soudé, c'est bien. Mais il est arrivé que les voleurs arrachent tout, même le socle en béton". La fin du monde, beaucoup de gens y croient, jusqu'à tomber dans le panneau. De là à le subtiliser...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 19 Déc 2012, 18:24    Sujet du message: Répondre en citant



Aujourd’hui à 15 heures à Bugarach au col du Linas un poste de gendarmerie de quelques gendarmes très courtois-
Ceci étant il n’y a pas une foule de marginaux comme il avait été prévu mais plutôt des journaleux qui se filment entre eux – On est dans la grande messe du pitoyable comme les quelques illuminés qui ont participés au reportage de TV hier soir – Si le ridicule tuait je pense que ces quelques intervenants dérangés du bocal seraient mort – L’hôpital psychiatrique de Limoux a encore de beaux jours devant lui -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cardou
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2005
Messages: 253
Localisation: Blanchefort

MessagePosté le: 20 Déc 2012, 14:40    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.lindependant.fr//2012/12/20/sylvain-j-incarne-le-christ-cosmique,1712337.php

Les escrocs en embuscade
Tous les malades se sont donnés rendez vous à Bugarach ainsi que les bonimenteurs


Guérisseur, médium, musicien, Sylvain est installé à Arques, à 12 km de Bugarach. Hier, ce médium qui se présente comme "le grand monarque" et affirme avoir vu ce qui se cache sous la montagne : une vallée verdoyante abritant un gros diamant, n'est pas passé inaperçu au pied du pic.
Comment êtes-vous allé sous le pic de Bugarach ? Fin 2010, avec une autre médium, par le biais d'une sortie hors corps. Nous sommes entrés dans la montagne où nous avons découvert une cité de lumière, Orcadia. Son nom a été communiqué par la pensée à la personne qui m'accompagnait.
Qu'avez-vous vu ? C'était comme une vallée verdoyante avec, au centre, un gros diamant aux reflets arc-en-ciel. Comme Peter Pan, je volais autour de cette cité. Comment expliquez-vous la présence de cette cité sous le pic de Bugarach ? Comme la région où je vivais auparavant, au Québec, Bugarach se trouve dans un triangle sacré des Atlantes, une civilisation qui remonte à plusieurs dizaines de millions d'années. Ces triangles concentrent l'énergie de la terre et des étoiles. Celle-ci permettait aux Atlantes de chauffer leur maison, de se déplacer, et d'accélérer les guérisons.
Avez-vous expérimenté d'autres phénomènes dans la région ? J'ai vu un vaisseau de la Vierge Marie, dans une boule de lumière blanche et bleutée, à la sortie du village de Serres (près de Bugarach, ndlr). Récemment, j'ai vu aussi des boules de lumière dorée qui signalent la présence de dieux solaires. Cela signifie qu'ils sont là pour nous accompagner vers la 5e dimension, car nous arrivons à la fin d'un cycle, comme le dit le calendrier maya.
Comment cela va-t-il se manifester ? La lumière dorée va descendre en chacun de nous pour éveiller une force d'amour et de compassion. Tout le monde sera concerné : humains, animaux, végétaux, minéraux. Cette 5e dimension nous permettra de voir de plus en plus de choses : des fées, des gnomes...
Et la fin du monde le 21 décembre, dans tout cela ? Cela résulte d'une mauvaise interprétation. Il ne s'agit pas d'un cataclysme extérieur, mais intérieur, qui a commencé il y a deux ans et se fera graduellement. Quant au "grand monarque" dont la prophétie annonce la venue, c'est moi. J'incarne le Christ cosmique qui fut l'enseignant de Jésus. Je suis là pour transmuter les énergies intérieures en forces d'amour.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum du Pays de Couiza Index du Forum -> Pays de Couiza - Entrée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

[asmode.com] [Forum des chercheurs] [Le Cercle du 17 janvier] [renneslechateau-tresor.com] [Les photos des chercheurs]
[Rennes le Chateau, le rendez-vous des chercheurs]



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com